Sténose carotidienne

A savoir

LES ESSENTIELS DE
la sténose carotidienne

Qu’est ce qu’une sténose carotidienne ?

Les artères carotidiennes, comme les artères périphériques ou celles du cœur peuvent également être bouchée par l’athérome. Il s’agit de plaques de calcaire et de cholestérol qui se déposent dans les parois artérielles diminuant leur lumière (sténose).

Les facteurs de risques d’athérome connus peuvent être

  • physiologique (l’âge, être un homme), familiaux, ou acquis (le diabète, l’hypertension artérielle, le cholestérol).
  • Il peut aussi s’agir d’habitudes de vie : le tabagisme, le manque d’activité physique.


La diminution du flux sanguin au niveau de ce rétrécissement, ou le détachement d’un bout de la plaque d’athérome peuvent entrainer un accident vasculaire cérébral (AVC).

Le but de la chirurgie carotidienne en intervenant sur cette plaque est donc d’éviter une attaque cérébrale (sténose asymptomatique), ou une récidive d’attaque cérébrale (sténose symptomatique)

principales causes

La maladie est la conséquence d’une altération de la paroi artérielle par dépôt d’athérome. Il plusieurs facteurs de risque qui jouent un rôle majeur dans son développement :
  • Le tabac
  • L’hypertension artérielle
  • Le diabète
  • L’augmentation du taux de cholestérol
  • L’hérédité familiale
  • Le vieillissement et le fait d’être un homme.

Examens

L’examen de première intention est souvent l’écho-doppler, réalisé par un angiologue. C’est un examen non invasif et non douloureux, qui permettra de préciser le degré de sténose ainsi que l’aspect de la plaque. Il permet d’apprécier le retentissement de ces lésions sur les artères sous-jacentes. Cet examen permet d’apprécier une grande partie des eventuels critères de risque d’une plaque carotidienne.


Le scanner avec injection de produit de contraste (angioscanner) est complémentaire du scanner.. Il permet de mesurer précisément le rétrécissement de la lésion, de vérifier sa position, d’en analyser le contenu. Il permet aussi d’évaluer le cerveau, à la recherche d’éventuel cicatrice d’accident vasculaire silencieux. Il permet aussi de voir l’état des autres artères qui assurent la suppléance.
Cet examen nécessite l’injection d’un produit de contraste iodé qui peut etre contre-indiqué en fonction notamment de l’état des reins.


L’IRM avec injection de produit de constraste peut aussi apporter cette vision d’ensemble des vaisseaux. Néanmoins, la disponibilité en est plus réduite, elle donne également d’autres information sur la plaque de la carotide.

Accès vasculaire d'Hémodialyse

Clément Capdevila
Benjamin thévenin

Interventions

Traitements

Dans tous les cas, l’introduction d’un traitement médical ainsi que la correction et maitrise des facteurs de risque est indispensable.
Le risque principal d’une prise en charge chirurgicale est neurologique central (pouvant causer un AVC), ou périphérique sur les nerfs proche de la carotide servant pour parler et avaler.

La prise en charge interventionnelle sera proposée en fonction des caractéristiques du rétrécissement de la carotide, du retentissement au niveau du cerveau, de l’âge et des antécédents du patient.

Les sténoses carotidiennes peuvent être opérées selon plusieurs techniques, adaptée au type de lésion :

1.

l’endarteriectomie (nettoyage localisé)

2.

Le pontage (dérivation)

Clinique Saint Jean - Sud de France

1 Place de l'Europe 34430 Saint-Jean-de-Védas.
04 67 01 01 01

Polyclinique Saint-Louis - Ganges

2 Place Joseph Boudouresques, 34190 Ganges
04 67 81 68 00

Chirurgie Vasculaire Montpellier Hérault

PATHOLOGIES

Découvrez les principales pathologies de chirurgie vasculaire que nous traitons :

Artérite des membres inférieurs

Rétrécissement ou occlusion de la lumière des artères au niveau des jambes. Généralement due aux dépots d’athérome dans les artères. La diminution de la vascularisation et donc l’apport en oxygène entraine des douleurs des jambes.

Pathologies anévrysmales

La maladie artérielle anévrysmale correspond à une augmentation localisée du calibre des artères avec risque de rupture ou d’occlusion de l’artère. Elle atteint préférentiellement l’aorte et les artères poplitées.

Insuffisance veineuse superficielle

Lourdeurs, gonflements de jambes, picotements ou crampes musculaires. Ces symptômes sont liés au reflux de sang dans les veines superficielles.

Accès vasculaire d'hémodialyse

L’hémodialyse nécessite d’avoir accès au sang pour le nettoyer. Cela peut se faire avec des cathéters ou prothèses dédiés, ou idéalement une fistule artério-veineuse, crée à partir des veines superficielles du patient.